Une villa pompéienne

 

© photo Patricia Carles

 

Titus Flaminius arriva à Pompéi un peu avant le soir. Il n'eut pas de mal à trouver sa destination. Chacun connaissait ici la luxueuse villa qu'on surnommait « la maison de la vestale ». Plus élevée et plus artistiquement travaillée que les autres, elle avait vraiment fière allure ! Flaminius comprenait pourquoi Crassus avait voulu l'acquérir. Une pareille opulence n'avait, d'ailleurs, rien d'étonnant. Déjà issues des familles patriciennes les plus aisées et ayant reçu pendant tout leur sacerdoce des dons, des legs et des sommes importantes pour la garde des documents précieux, les vestales étaient riches, très riches, et cette habitation le montrait mieux que tous les discours.