Un sacrifice

 

© photo Louvre.edu

"Il conduisit [le taurillon] à l'autel et paya largement le prêtre et ses assistants pour que tout ait lieu selon les règles de l'art. La bête fut parée de bandelettes rituelles et l'officiant, la tête voilée par un pan de sa toge, répandit sur son front la farine sacrée, tandis que jouaient les flûtistes. La chose faite, il abandonna le taurillon aux victimaires, qui le mirent à mort.

Ce n'était pas terminé. Deux haruspices, devins qui lisent l'avenir dans les entrailles, ouvrirent le ventre de la bête. Ils en sortirent les viscères encore fumants, puis se penchèrent longuement sur eux, principalement le foie. Enfin, ils se relevèrent et énoncèrent la réponse à la question que Flaminius avait posée avant le début du sacrifice :

— Hercule te donnera ton trésor."