L'heure de midi au forum

L'organisation de la journée et le calendrier

© photo Patricia Carles

C'est sur le forum que l'appariteur consulaire annonçait chaque jour aux Romains l'heure de midi, "les yeux fixés sur le soleil et la tribune aux harangues". Quand l'astre entrait dans l'alignement de celle-ci, il levait son bâton et des joueurs de trompette qui se trouvaient non loin faisaient retentir leurs instruments.

Les Romains avaient en effet une façon différente de la nôtre d'organiser leur journée. Ils consacraient la matinée aux affaires et toutes les activités devaient être entamées avant le milieu du jour.

Nous avons pourtant hérité de leur calendrier.

Après la réforme de Jules César, en 46 avant J.C., le calendrier romain fut basé sur le temps qu'il faut à la terre pour tourner autour du soleil. (calendrier "Julien" puisque c'est Jules César qui l'a institué.) Nous avons conservé la même succession de douze mois, les mêmes durées et les mêmes noms : Januarius, Februarius, Martius, Aprilis, Maius, Junius, Quintilis (Julius), Sextilis (Augustus), September, October, November, December.
Depuis l'époque impériale, le cinquième et le sixième mois tirent leur nom de César et d'Auguste. A l'origine, l'année commençait le premier mars, d'où september, septième mois et october, huitième mois .

Chaque mois avait trois dates fixes :
Kalendae (calendae) - les calendes : le premier jour de chaque mois.
Nonae - les Nones : le neuvième jour avant les Ides (c'est-à-dire le septième jour du mois en mars, en mai, en juillet et en octobre et le cinquième jour pour les autres mois)
Idus - les Ides : le quinzième jour du mois en mars, en mai, en juillet et en octobre et le treizième jour pour les autres mois.

Pour compter une date, on compte à rebours à partir des dates fixes encore à venir, les Calendes, les Nones ou les Ides. C'est ce qu'on appelle un calcul régressif. Le décompte des jours par les Romains est inclusif et régressif. Inclusif, en ce sens que le jour de ces trois repères est inclus dans le calcul de sorte que la veille est en réalité le deuxième jour, l'avant-veille, le troisième jour, et ainsi de suite.
Prenons quelques exemples :
Le 1° avril : aux calendes d'avril ; Kalendis Aprilibus, abréviation : K(al) Apr.
Le 31 mars : la veille des Calendes d'avril ; Pridie Kalendas Apriles, abréviation : pr. Kal. Apr.
Le 2 janvier : le 4° jour avant les nones de janvier ; a.d.IV Nonas januarias
Le 11 mars : cinq jours (calcul inclusif) avant les Ides de mars ; ante diem quintum Idus Martias, a.d. V Id. Mart, résultat de la transformation de quinto die ante Idus Martias. Ante étant placé en tête de l'expression, tout le groupe passe à l'accusatif.
Le 14 décembre : a.d.XIX kal. jan., c'est-à-dire le 19° jour avant les calendes de janvier.
Le 15 décembre : a. d. XVIII Kalendas januarias, dix-huitième jour avant les calendes de janvier.
Pour les années bissextiles, on comptait deux fois le sixième jour avant les calendes de mars (ante sextum...ante bis sextum...). D'où le terme bissextilis, bissextile.