Le culte de Cybèle

© photo Louvre.edu

"— Les prêtres de Cybèle ! [...]

Flaminius et Florus s'approchèrent... Les prêtres de Cybèle et leurs assistants faisaient leur numéro juste devant le temple de Fortuna Mammosa, au milieu d'une assistance en pâmoison. Des femmes, le visage enduit de plâtre, les yeux cernés au charbon, secouaient des sistres en dansant ; des hommes portant une robe jaune safran à la large ceinture, des chaussures rouges et un turban violet se tailladaient les bras et les épaules avec des épées recourbées, des jeunes filles habillées de voiles presque transparents rampaient sur le pavé en glapissant, un vieillard vêtu de lin, tenant une branche de laurier et une lanterne, criait à tue-tête :

— Cybèle est irritée ! Si vous ne l'apaisez pas de vos dons, vous allez tous mourir ! [...]

Le spectacle s’arrêta et les prêtres de Cybèle passèrent dans la foule pour faire la quête, récoltant des dons importants en monnaie ou en nature. Enfin, après une dernière bousculade entrecoupée de cris, de chants et de rires, ils se dispersèrent, dégageant les abords du temple de Fortuna."